Beau-jeune homme très artiste

C'est un enfant des "beaux quartiers" de Marseille. Son père, Victor-Charlemagne, administre des sociétés. La puissance politico-financière de son oncle et parrain, le sénateur Vincent Delpuech, est connue des initiés, mais l'homme aime à rester dans l'ombre. À sa mort, Vincent héritera de lui une fortune qui, s'ajoutant à ses gains de peintre, achèvera de le différencier du loup maîgre hurlant à la mort qu'est l'artiste maudit d'image d'Epinal.

Garçon dissipé mais doué, Vincent fait, chez les Maristes de La Seyne puis au Collège catholique d'Aix, des humanités dont il lui restera une solide culture classique. La fac de Droit d'Aix tente de le conquérir, mais tombe sur un bec. Il a un bon coup de crayon, un excellent coup de pinceau et de la fantaisie à revendre : il décide d'entrer aux Beaux-Arts de Marseille. Les prix qu'on lui décernera et le succès de ses premières expositions prouveront à ses proches qu'ils ont été bien inspirés de ne pas contrarier sa vocation.

Beaucoup de fées s'étaient penchées sur son berceau. Sa grande puissance de travail (que, par coquetterie, il tiendra à dissimuler), permettra à sa carrière artistique, à sa vie mondaine et à ses "menus plaisirs" d'être menés de pair. À grandes guides.

Jean-Michel ROYER

drapeauen.png
English Version